Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Mes loisirs / Centr'Expo / Débuts
Actions sur le document

Centr'Expo - Les débuts du centre

Catteau filatures

Source : Musée de Folklore

Les 28 et 29 mars 1930, la députation permanente de la province de Flandre occidentale autorise la société anonyme Victor Catteau & Cie de Tourcoing à installer une filature de laine avec moteurs électriques et cabine de transformation, ainsi qu’une chaudière à vapeur, au coin des rues de Menin et du Blanc Pignon à Mouscron. Une deuxième chaudière est autorisée le 6 décembre 1935.

Mais la construction par les entrepreneurs Lamote Frères d’une « usine à usage de filature » avait déjà été autorisée par le Collège échevinal de Mouscron le 19 avril 1929. Cette usine est agrandie en 1933, dotée d’une teinturerie en 1934, d’une salle avec appareil d’épuration et réservoir d’eau en 1936. En 1937, elle fait travailler 181 ouvriers et employés ainsi que 25 apprentis ; en 1947, ils sont 168 ouvriers et employés avec 5 apprentis.

Après un nouvel agrandissement en 1957, le collège échevinal de Mouscron donne son avis favorable le 16 septembre 1960 à la continuation de l’activité de « filature et teinturerie de laines peignées », autorisée par la députation permanente le 22 juillet 1965. La société anonyme Victor Catteau & Cie dispose alors de 155 moteurs électriques développant 649 chevaux-vapeur, d’une cabine de transformation de 400 Kva, de deux chaudières à vapeur, d’un dépôt de mazout de 25.000 litres, d’un atelier de réparation avec forge et d’un garage pour trois véhicules. C’est sans doute le charroi automobile qui a entraîné la modification de l’entrée de l’usine en 1961. C’est après cette date que cette filature doit avoir cessé ses activités textiles.

Le 26 janvier 1968, la sprl Vanfleteren et Billiet de Marke, marchand de gros en denrées alimentaires, obtient l’autorisation de transformer le site en magasins et en bureaux. Ces derniers sont modernisés et acquièrent alors leur aspect actuel. Quant à la cheminée, haute de 35 mètres, elle est abattue le 5 mars 1968.

Le 26 avril 1984, le curateur de la faillite de la sprl Vanfleteren Mouscron VBM, constituée le 22 avril 1976 lors de la liquidation de Vanfleteren et Billiet, vend à la ville de Mouscron un ensemble qui s’étend sur 1,3366 hectare (ateliers : 97a 48 ca ; maison : 88 ca ; terrain : 35 a 30 ca). Faite au prix de 7.000.000 de francs belges pour cause d’utilité publique accordée par arrêté royal du 29 novembre 1984, cette acquisition est justifiée par le conseil communal de la manière suivante : « Considérant que nous sommes régulièrement consultés par des artisans à la recherche d’ateliers d’une contenance de 1.000 à 2.000 m² ; considérant que des ateliers d’une telle contenance font cruellement défaut ; considérant que dans toute la mesure du possible nous devons encourager les petiotes P.M.E. ; considérant que nous recherchons un établissement plus important susceptible d’être divisé en plusieurs petites cellules que nous pourrions ultérieurement revendre aux artisans ; considérant que l’usine désaffectée (…) convient idéalement à cet usage, l’accès étant possible par les 4 côtés ; (…) ».

La rénovation des bâtiments de l’ancienne usine et les transformations du site ont été modulées en respectant l’agencement des diverses salles. Ainsi réhabilité dans un domaine bien différent de sa destination industrielle textile, le Centr’Expo est devenu un outil efficace dans l’accueil, notamment de grandes manifestations commerciales.

Claude DEPAUW
Archiviste de la Ville de Mouscron

 

Sources :
C.C. SELOSSE, Les rues de Mouscron. Origine et signification, Mouscron, 1978, p. 222. Cl. DEPAUW, Mouscron. L’industrie textile, dans Le patrimoine industriel de Wallonie, Liège, 1994, p. 313.

ARCHIVES DE LA VILLE DE MOUSCRON, Archives Communales de Mouscron, 2e série, 752.1 (autorisations d’établissement) ; 8171.1 (autorisations de construire) ; 484.241 (taxe sur le personnel occupé) ; 57 :506.11 (acquisitions d’immeuble) ; 861.45 (aménagements du Centr’Expo).