Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Actions sur le document

La piste cyclable

La piste cyclable est la partie de la voie publique réservée à la circulation des cyclistes. Elle ne fait pas partie de la chaussée. Les voitures ne peuvent donc pas y circuler, s’arrêter ou stationner.Il est obligatoire de rouler sur la piste cyclable lorsqu’elle est praticable.

Elle est signalée par:

  • Un panneau D7. Dans la plupart des cas, on roule à droite dans le sens de la circulation. Cette piste est généralement séparée de la chaussée par un terre-plein, une bordure ou un filet d’eau. On ne peut utiliser la piste cyclable dans les deux sens (piste bidirectionnelle) que si le signal routier est placé dans les deux sens;
  • Un panneau D9. Dans ce cas, les cyclistes et les piétons empruntent chacun la partie de la voie publique qui leur est attribuée par le signal. La séparation est matérialisée par une ligne blanche continue ou une différence de revêtement. La partie réservée aux cyclistes est une piste cyclable. La circulation est permise dans les deux sens uniquement si le panneau est placé dans les deux sens de circulation. Cette piste est généralement séparée de la chaussée par un terre-plein, une bordure ou un filet d’eau;
  • Deux lignes discontinues parallèles de couleur blanche marquées au sol, généralement de plain-pied avec la chaussée. Elle n’est pas signalée par un panneau. Le cycliste doit toujours emprunter ce type de piste cyclable située à sa droite par rapport au sens de sa progression. Il est interdit de rouler sur la piste cyclable marquée située à gauche. Il n’existe pas de telles pistes cyclables bidirectionnelles.

Le cycliste peut quitter la piste cyclable:

  • Pour changer de direction;
  • Pour dépasser;
  • Pour contourner un obstacle (voitures mal garées. poubelles. matériaux. conteneurs...);
  • Quand la piste cyclable est impraticable (présence de morceaux de verre, de boue, de neige, revêtement en mauvais état...). C’est au cycliste de juger si la piste est praticable ou non.